INVITATION AU CONGRÈS 2016 DE L'ICU | OUQ ACCENT SUR L'URBANISME

 

L’Ordre des urbanistes du Québec, de concert avec l’Institut canadien des urbanistes, invite l’ensemble des urbanistes du Canada et du Québec à la ville de Québec. Cette dernière partage d’ailleurs avec plusieurs grandes villes du monde le titre envié de ville patrimoniale Unesco qui la consacre comme trésor de l’humanité. Un rendez-vous à ne pas manquer en raison non seulement de la beauté d’une ville qui a su concilier patrimoine et modernité, mais aussi et surtout en fonction des trois thèmes ci-dessous qui présentent des défis pour l’humanité et les territoires.

1. Pour une responsabilité partagée entre les acteurs concernés

Le rôle traditionnel des élus, des promoteurs, des citoyens et des urbanistes doit-il être révisé face au rôle de plus en plus important du secteur privé dans la composition et la mise en œuvre des projets en aménagement?

Nous aborderons d’entrée de jeu cette question lors d’une séance plénière en ouverture où chacun des partenaires sera interpelé, de même que l’auditoire présent. Cette approche vise une discussion ouverte et constructive face à cet enjeu majeur qui influence la profession.

2. Pour une ville de plus en plus intelligente

Pour nous, une ville intelligente est une ville qui se développe au bon endroit. N’oublions jamais que ce concept de ville intelligente se conjugue aisément avec celui de développement urbain et régional durable.

Il sera question de l’évolution fulgurante des nouvelles technologies et de leurs utilisations dans la gouvernance des villes, la gestion des transports, le cumul des projets immobiliers et des espaces publics dans un espace cohérent. Quels impacts auront ces techniques dites intelligentes sur l’élaboration et l’approbation de nouveaux projets urbains, sur les coûts de gestion des services municipaux, sur la pratique de la démocratie municipale, sur la protection des actifs patrimoniaux accumulés, sur la cohérence d’ensemble et la fonctionnalité des paysages urbains, etc.?

Quel sera désormais le rôle de l’État pour assurer la protection de l'eau de source, la gestion des forêts et des terres agricoles, la protection des paysages patrimoniaux et le contrôle nécessaire de l’urbanisation et des grandes infrastructures de transport?

3. La gestion responsable du cycle de l’eau en urbanisme

L’eau sera à jamais la ressource la plus importante pour le développement et le maintien de la vie sur terre. La protection et la mise en valeur de la ressource d’eau, le bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, est une préoccupation commune à toutes les régions. Parallèlement, l’attrait indéniable exercé par les plans d’eau sur la localisation des établissements humains pose aujourd’hui des défis de taille aux urbanistes. En prenant exemple sur la vision pour les 100 prochaines années d’un territoire de plus de 3,5 millions de km carrés présentée par Phil Enquist, architecte et partenaire de la firme Skidmore, Owings Merrill de Chicago, nous aborderons la mise en valeur des projets d’aménagement d’eau d’envergure transfrontalière, voire transnationale.

Nous espérons que vous serez très nombreux à participer à ces assises qui, pour la première fois, aborderont la pertinence et les impacts des grands projets transfrontaliers et interprovinciaux comme des grands enjeux nationaux. Voilà des secteurs d’activités où la participation active de l’ICU et de l'OUQ nous semble primordiale, voire indispensable. Il s'agit là d'un rôle fédérateur productif pour notre organisation nationale. À nous tous et toutes d’en convenir!

Les deux co-présidents,

Mme Nathalie Prud'homme, urbaniste, directrice des Relations gouvernementales et municipales, ville de Québec

M. Serge Filion, FICU, urbaniste émérite de l’OUQ et Fellow de l’ICU, ancien directeur de l’Aménagement et de l’Architecture à la Commission de la capitale nationale du Québec et ancien président de l’Ordre des urbanistes du Québec

 

Québec, le 16 septembre 2015